Cet arbrisseau topiaire qu’on appelle le buis !

Une personne avisée dans l’art topiaire peut faire du buis un magnifique chef-d’oeuvre : une boule, un cône, une pyramide, etc. Le buis peut-être rempoté, tout comme il peut s’épanouir en pleine terre… On y reviendra plus en détail.

Le buis est un arbrisseau réputé pour sa robustesse et pour sa polyvalence. Il n’est toutefois pas entièrement invulnérable. Où et quand peut-on le planter ? Comment s’y prendre pour le tailler ? Des questions parmi d’autres auxquelles on apportera des éléments de réponse.

Les principales caractéristiques du buis

Comme la plupart des plantes, le buis se développe aisément dans un sol neutre.Mais il se démarque par son épanouissement dans un sol calcaire. En revanche, le sol acide est fortement déconseillé. Les terres de bruyère ne sont pas faites pour le buis, en clair.

Pour le rempotage, le buis risque de vois ses rameaux internes desséchés si le pot contient exclusivement du terreau. L’idéal est donc de mélanger ce terreau avec un peu de terre de jardin. Sinon, un arrosage régulier (une fois par semaine par exemple) suffit amplement.

A la maturité, le buis atteint une hauteur de 150 cm. On en profite dohc pour faire une haie de buis. La haie est à la fois un brise-vue et un bel élément décoratif. D’autant plus qu’il existe une grande variété de couleurs des feuilles : vert, bleu, doré, blanc crème…

Enfin, le buis est insensible au gel, s’adapte à un emplacement ensoleillé ou semi-ombragé; il peut même supporter jusqu’à – 20° C.

L’arbrisseau idéal pour l’art topiaire

Déjà, le bois de buis est souvent utilisé pour la sculpture. Tailler le buis n’est pas compliqué : on s’y prend de bas en haut, à l’aide d’un sécateur parfaitement tranchant et bien propre. Vous pouvez le tailler à répétition, et passer ainsi au gré des saisons d’une boule de buis à un buis en forme de cône…

Contrairement aux apparences, il est beaucoup plus facile d’obtenir un buis pyramide que toute autre forme. Enfin bref, vous donnez tout simplement libre cours à vos inspirations, les coupes régulières n’étant pas dangereuses pour le buis.

On taille le buis pour l’art topiaire mais aussi pour entretenir sa haie ou son massif. Une haie ou un massif de buis longeant le pourtour du jardin ou de toute la propriété, cela garantit une plus grande intimité, mais pas seulement. Il faut bien que celle haie ou ce massif arbore une allure soignée.

Bien souvent, la haie ou le massif de buis sont eux-mêmes associés à l’art topiaire. Les amoureux de cet art d’expliquent (avec zèle) à donner des figures géométriques, symboliques (haie en chiffre : 2, 3, 5…; haie en zigzag ou parfois atypiques…

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>